Logo - CHF Canada

Microsubvention en agriculture urbaine

Publié le 20 novembre, 2019

À partir du numéro de l’automne 2019 du magazine CitéCoop de la FECHIMM, page 17.

Three children work intently together in a sunny gardenGrâce au soutien de la Fédération de l’habitation coopérative du Canada (FHCC), la FECHIMM a pu obtenir une microsubvention de 3900 $ pour développer des projets en agriculture urbaine.

Les coopératives Coup double et Notre-Dame-de-Fatima ont bénéficié de ce soutien financier pour réaliser des aménagements, mais aussi pour l’organisation d’ateliers communs. Le projet a permis à la coopérative Coup double d’investir dans l’achat de bacs en bois et de pots. Elle a aussi pu verdir plusieurs espaces dans le jardin arrière et en façade en plus d’acquérir des outils permettant aux petits comme aux grands de jardiner.

Ce projet a réuni des adultes et des enfants de notre coopérative pour créer un jardin à notre image. C’est un lieu qui se veut inter – générationnel, rassembleur et collaboratif ! Nous avons aussi pu travailler en partenariat avec une coop de notre quartier, ce qui a été une expérience très enrichissante. Bien sûr, il ne s’agit que d’un début, mais je suis confiant que l’initiative perdurera, explique Dominic Saint-Louis de la coopérative Coup double.

A child picks tomatoes in a sunny gardenDe son côté, la coopérative Notre-Dame-de-Fatima a investi dans deux bacs dont un est réservé exclusivement pour les plantations des enfants.

Fin août, avant la rentrée scolaire, un atelier a été organisé conjointement par les deux coopératives à l’intention des enfants. Ces derniers ont fait des guirlandes à suspendre dans les jardins et des sculptures d’insectes pour décorer les bacs de légumes. Fin septembre, les membres des deux coopératives ont aussi reçu une formation sur la préservation des semences. Les parti – cipant(e)s ont notamment appris à récolter les graines de tomates et de basilic pour les replanter l’année suivante.

J’ai toujours associé l’agriculture urbaine à l’aventure humaine. Au-delà de l’attachement des enfants pour leur potager ou de la multiplication des rencontres au beau milieu des plantes, le projet nous a rapprochés d’une autre coop et nous a permis de faire pousser notre communauté. L’intercoopération est à ce projet ce que le compost est au jardin, affirme Dominique Lacroix, de la coopérative Notre-Dame-de-Fatima.

Paroles d’enfants:

« J’ai aimé faire un jardin dans ma cour parce que je me suis fait des amis. »  Blanche, 7 ans

« C’est l’fun d’avoir un petit jardin dans la coop, parce que tout le monde peut en profiter et c’est beau. » Alizé, 12 ans


Ne manquez pas les dernières nouvelles du mouvement coopératif, ainsi que des exemples de réussites et des ressources utiles pour votre coopérative.

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre Bulletin électronique toutes les deux semaines directement dans votre boîte aux lettres!