Logo - CHF Canada

Les gestionnaires et le personnel indiquent que les coopératives ont été éprouvées par la COVID-19, mais qu’elles se portent bien

Publié le 08 octobre, 2020

Après six mois de pandémie, et alors que de nombreuses régions du pays entrent dans une deuxième phase de confinement, les gestionnaires et le personnel des coopératives indiquent que cette période a été difficile, mais qu’eux et les coopératives qu’ils servent se portent bien.

Lors d’une assemblée publique virtuelle organisée par la FHCC le mois dernier, un sondage a indiqué que 96 p. cent des gestionnaires et du personnel des coopératives « se portaient bien ». Si 60 p. cent des répondants considèrent que l’année a été « très difficile », plus de 40 p. cent demeurent « optimistes ». Ils ont également indiqué que près de la moitié des coopératives représentées avaient les mêmes arriérés qu’avant la pandémie, tandis que 30 p. cent s’en sortaient « un peu » ou « beaucoup » mieux.

« La grande question que nous nous posons dans le secteur depuis le début de la pandémie est celle concernant les droits d’occupation et les arriérés », explique René Daoust, gestionnaire de programme, Services aux coopératives et planification, à la FHCC, qui a organisé l’assemblée publique. « Nous constatons d’après nos sondages que ce n’est pas mal et que, dans certains cas, c’est même un peu mieux qu’avant. »

« Nous étions préparés à une augmentation des arriérés, mais étonnamment cela ne s’est pas produit », affirme Kathleen Tilson, gestionnaire des opérations des coopératives d’habitation chez Homestarts. Elle pense que les programmes de soutien au revenu comme la Prestation canadienne d’urgence (PCU) sont largement responsables.

Kathleen travaille à la Tanglewood Orchard Housing Co-op à London, en Ontario, dans le cadre d’un contrat intérimaire. Selon elle, la plus grande difficulté a été l’entretien, car elle n’a pas pu accéder facilement aux logements et la disponibilité des entrepreneurs était réduite.

Du côté positif, Kathleen affirme que leurs réunions en ligne avec la plateforme GoToWebinar ont extrêmement bien fonctionné, et que le taux de participation des membres était plus élevé qu’avant la pandémie. Elle ajoute que les membres ont indiqué qu’ils aimeraient continuer à utiliser les options de réunions numériques même après la fin de la pandémie.

Consultez les ressources de la FHCC sur la tenue de réunions coopératives pendant le COVID-19.

Kathleen indique qu’ils ont découvert d’autres innovations et efficacités à la suite des exigences de distanciation physique. « Nous avons constaté que nous avions besoin d’avoir un employé sur place dans le bureau en permanence, et nous avons pu montrer aux coopératives que nous sommes capables de répondre à leurs besoins de façon plus efficace même avec une présence limitée. »

Robin Argue est gestionnaire immobilière à la Huronia Family Housing Co-op, qui possède des logements dans les municipalités voisines de Midland et de Penetanguishene, à 50 kilomètres au nord de Barrie, en Ontario. Huronia est une coopérative pour Autochtones en milieu urbain qui sert des ménages ayant au moins une personne d’ascendance autochtone.

Elle indique que la coopérative n’a pas non plus connu de grands changements avec ses arriérés durant la COVID-19, mais qu’il y a eu des difficultés à gérer les problèmes d’entretien, en partie en raison du manque de matériaux.

Selon Robin, le plus grand défi de la Huronia a été les réunions parce que ses 25 logements sont dispersés. « Aucun d’entre eux n’est à côté de l’autre et certains des membres sont des aînés… Certains n’ont pas d’ordinateur ou de téléphone intelligent et la majorité des membres ne conduisent pas, alors nous essayons de trouver comment organiser une réunion. » Elle explique que l’envoi de l’avis de convocation par la poste prend parfois deux semaines, car la missive doit aller à Toronto et en revenir.

Robin considère que les assemblées publiques de la FHCC ont été instructives et l’ont aidée à découvrir comment les autres coopératives organisent leurs réunions. « C’était une excellente idée de la FHCC d’organiser ces assemblées publiques », convient Kathleen, « en particulier pour les employés indépendants qui peuvent se sentir isolés. »

Le mois prochain, dans le cadre du Forum virtuel de formation d’automne de la FHCC, plusieurs séances seront consacrées à l’apprentissage et au réseautage pour les gestionnaires et le personnel des coopératives. On y abordera notamment des questions liées à la COVID-19.


Ne manquez pas les dernières nouvelles du mouvement coopératif, ainsi que des exemples de réussites et des ressources utiles pour votre coopérative.

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre Bulletin électronique toutes les deux semaines directement dans votre boîte aux lettres!