Logo - CHF Canada

Profil de membre: Le chemin de Roanna Hall vers le leadership coopératif

Publié le 02 octobre

A family of four stand together in winter clothing outside a co-op.Lorsque Roanna Hall a emménagé dans la Payuk Inter-Tribal Housing Co-op à Winnipeg par une froide journée d’hiver en février 2006, elle ne savait même pas qu’elle emménageait dans une coopérative.

«J’ai pensé que c’était comme tout autre appartement», raconte-t-elle en souriant. En l’espace de quelques mois, Mme Hall siégeait au conseil d’administration de sa coopérative. Elle vient récemment de terminer son quatrième mandat à titre de présidente!

La mission de Payuk est de « fournir un environnement de vie coopératif et sûr aux familles autochtones. Payuk est destiné aux familles autochtones qui souhaitent vivre dans un environnement sans drogue, sans alcool et sans violence ».

«J’ai lu le guide et mon voisin a demandé à un ami de m’expliquer de quoi il s’agissait», relate Mme Hall. Lorsqu’on lui a demandé ce qui l’a incitée à vouloir occuper ce poste au conseil, elle a répondu que c’était d’avoir son mot à dire dans la façon dont la coopérative est gouvernée. «Nous avons notre mot à dire dans la façon dont notre bâtiment est géré, nous sommes plus indépendants, plus stables. Nous nous entraidons.»

Mme Hall a passé ses deux premiers mandats en tant que membre du conseil à observer et à écouter. Une femme qui travaillait pour une société de gestion immobilière à ce moment a invité Mme Hall à des ateliers et à des activités de formation offertes par Logement Manitoba. Ce soutien l’a éventuellement encouragée à vouloir devenir présidente.

Elle a également eu l’occasion d’assister à des activités de formation de la FHCC. «Ces activités étaient très intéressantes et instructives», précise-t-elle. En juin dernier, la coopérative a envoyé deux membres de son conseil à Victoria pour l’assemblée annuelle, ou Mme Hall s’est présentée au poste de représentant de la communauté autochtone.

Mme Hall est satisfaite des réalisations de la coopérative. La Payuk Co-op a récemment obtenu 2,175 millions de dollars dans le cadre de la Stratégie nationale sur le logement. «Nous avons beaucoup travaillé pour obtenir ces fonds», indique-t-elle.

Les cadres de nos fenêtres étaient en bois et ils pourrissaient.» La subvention a permis à la coopérative d’installer un éclairage DEL dans les corridors et les aires communes, et d’améliorer la ventilation dans l’ensemble du bâtiment. La coopérative prévoit remplacer les fenêtres et les portes des balcons, installer des ventilateurs dans les salles de bain et des hottes dans les cuisines, et remplacer l’ascenseur.

Son objectif d’encourager une plus grande participation des membres a été une mission continuelle pour Mme Hall, qui a organisé des corvées de nettoyage communautaire et qui s’assure d’écouter les membres qui viennent la rencontrer.

«Une chose qu’il est important de se rappeler», a-t-elle déclaré, «est que la seule fois où vous êtes membre du conseil c’est lorsque vous siégez dans la salle du conseil – le reste du temps, vous êtes des membres comme tous les autres membres. Les gens  viennent me rencontrer, je les écoute. Mais je sais où tracer la ligne. » Mme Hall croit que la façon dont elle a été élevée a été déterminante pour acquérir les compétences qu’elle utilise dans sa coopérative – traiter les gens de façon égale et équitable, et prendre le temps de les écouter.

«Le modèle coopératif est un bon modèle de logement», précise-t-elle. «On ressent un sentiment d’appartenance et on se sent impliqué, c’est comme avoir sa propre maison.»


Ne manquez pas les dernières nouvelles du mouvement coopératif, ainsi que des exemples de réussites et des ressources utiles pour votre coopérative.

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre Bulletin électronique toutes les deux semaines directement dans votre boîte aux lettres!