Logo - CHF Canada

Sahara Shaik poursuit la tradition du leadership des jeunes membres des coopératives

L’engagement de Sahara Shaik dans les coopératives a commencé de la même manière que pour beaucoup de gens : elle cherchait un endroit abordable où vivre, une tâche particulièrement difficile à Vancouver.

Elle a cherché longtemps, mais elle a fini par trouver une place à la Wit’s End Co-op, une communauté accueillante bâtie autour d’une cour centrale qui favorise un sentiment de communauté parmi ses membres.

Sahara décrit sa coopérative comme étant «un endroit diversifié, avec des membres d’âges et de milieux différents», mais où «tout le monde est uni : si j’ai besoin d’aide, je sais à qui m’adresser.»

Après avoir assisté à un des ateliers de la Co-operative Housing Federation of BC (CHF BC), Sahara a voulu en apprendre plus au sujet du mouvement coopératif. Même si elle venait d’emménager dans la coopérative, elle a décidé de se présenter au conseil d’administration de la CHF BC.

Au conseil de la CHF BC, elle a apprécié la possibilité d’apprendre des autres membres du conseil. En février 2018, Sahara a également assisté au Sommet sur la vision en tant que déléguée parmi les nouveaux leaders, où elle a pu rencontrer d’autres leaders de partout au pays. Elle a également présenté conjointement un atelier sur l’engagement des jeunes membres à l’assemblée annuelle de 2018 de la FHCC.

Comme elle le dit : «Les jeunes membres devraient être le moteur du mouvement coopératif.» Sahara s’inspire des premiers dirigeants du mouvement de l’habitation coopérative, dont beaucoup, comme elle, étaient des jeunes à la recherche d’un logement abordable dans un cadre communautaire.

Pour elle, la clé est l’éducation : s’assurer que les membres des coopératives, en particulier les jeunes, savent qu’ils peuvent jouer un rôle. Elle a hâte de mettre à contribution les compétences qu’elle a acquises dans sa carrière en marketing pour aider à faire connaître l’habitation coopérative :

«Les gens devraient être conscients que la crise du logement peut être réglée, et que les coopératives font partie de la solution.»