Logo - CHF Canada

Stephanie Kent reçoit une bourse de la diversité 

Publié le 09 mai, 2019

Stephanie Kent, de la Greenheart Co-op à Winnipeg, est l’heureuse récipiendaire d’une bourse d’études de la diversité de la FHCC pour 2019. Mère monoparentale autochtone de quatre enfants et membre du conseil d’administration d’une coopérative, Mme Kent trouve difficile son retour aux études, mais elle croit qu’il est très important de poursuivre ses études.

« Je veux montrer à mes enfants qu’il est important de faire plus, et je leur montre que je fais plus dans ma vie que de subvenir à leurs besoins », déclare-t-elle. Elle considère également que son propre retour à l’Université de Winnipeg et l’importance qu’elle accorde aux études a un effet positif sur les attitudes de ses enfants envers l’école.

Mme Kent vient de terminer son premier semestre en études urbaines et citadines. « Ce programme est très intéressant », affirme-t-elle. « Je suis devenue plus consciente des problèmes auxquels le Canada est confronté. Mon retour aux études et l’acquisition de ces connaissances me permettent de découvrir la complexité de la pauvreté et l’importance des politiques qui touchent la vie de nombreuses personnes moins privilégiées. »

Même si elle avait un bon emploi dans une caisse de crédit locale, Mme Kent considérait qu’elle devait s’engager à un niveau différent auprès de la communauté diversifiée des personnes avec lesquelles elle interagit quotidiennement. Son grand désir d’aider les gens qu’elle considérait comme marginalisés l’a motivée à retourner aux études postsecondaires à temps plein.

« La communauté dans laquelle je vis est tellement diversifiée », précise-t-elle. « En tant que femme autochtone et mère, je veux aider les gens défavorisés, en particulier les Autochtones. »

La bourse d’études aidera sans aucun doute financièrement. « Les études coûtent cher », précise-t-elle, ajoutant que la bourse d’études est importante parce qu’elle reconnaît les efforts des membres et aide les jeunes adultes qui veulent retourner aux études. « C’est comme on si on vous reconnaissait et qu’on bénéficie de l’appui de la FHCC. »

Mme Kent espère éventuellement trouver un emploi qui lui permettra de jouer un rôle dans la lutte contre la pauvreté.


Ne manquez pas les dernières nouvelles du mouvement coopératif, ainsi que des exemples de réussites et des ressources utiles pour votre coopérative.

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre Bulletin électronique toutes les deux semaines directement dans votre boîte aux lettres!