Logo - CHF Canada

La Rainbow Housing Co-op organise une visite pour le ministre des Services sociaux de la Saskatchewan

Publié le 25 janvier

Two men in suits speak to a woman in a blue jacket with glassesLe 4 janvier, l’honorable Paul Merriman, ministre des Services sociaux de la Saskatchewan, a visité la Rainbow Housing Co-operative à Saskatoon.

Cette visite a été organisée par le président de la Rainbow Co-op et représentant de la Saskatchewan au Conseil d’administration de la FHCC, James Gilliard, la vice-présidente Lorna Martin et la gestionnaire immobilière, Maria Vaiaso, afin de permettre au ministre de découvrir leur coopérative, dont les rénovations venaient tout juste d’être terminées, et l’encourager à maintenir le financement pour le programme de subventions.

Le ministre et son adjoint ont d’abord visité une maison en rangée récemment rénovée, où ils ont rencontré une famille de Néo-Canadiens qui a bénéficié du programme de subventions. Le ministre a été surpris qu’on lui montre un logement occupé, à quoi on lui a répondu : « Nous avons une longue liste d’attente; nous n’avons jamais de logements vacants à montrer ».

La famille les a invités à prendre un café, ce qui leur a permis de discuter des relations de la coopérative avec la Saskatchewan Housing Corporation (SHC), l’organisme de logement gouvernemental dont le ministre est responsable.

Ils ont indiqué au ministre qu’ils avaient une bonne relation de travail avec la SHC et qu’ils appréciaient non seulement le programme de subventions, mais également le soutien et la formation que la SHC leur a offerte au fil des années. Ils ont expliqué que la SHC les avait informés que, lorsque leur accord d’exploitation prendrait fin en juillet 2021, leur relation avec le gouvernement prendrait aussi fin, y compris le programme de subventions. La SHC considérait qu’une fois le prêt hypothécaire remboursé au complet, la Rainbow Housing Co-operative aurait amplement d’argent pour offrir un programme de subventions internes.

Sitting facing one another in chairs, a man in a blazer speaks with a woman in a white sweaterIls ont indiqué au ministre que les bâtiments ont presque 35 ans et que, s’ils veulent continuer à offrir des logements abordables de qualité, ils doivent réinvestir dans leur communauté. Ils ont également expliqué que les subventions internes ne sont pas équitables. Les membres qui paient le plein montant des droits d’occupation ne sont pas riches; ce sont des travailleurs à revenu moyen qui paient déjà des impôts pour que le gouvernement leur fournisse un soutien, comme le programme de subventions offert à la Rainbow Co-op.

Puisque la coopérative n’a pas besoin d’aide financière du gouvernement pour fonctionner (le coût est seulement la différence entre le loyer déjà abordable et 30 p. cent du revenu des membres admissibles), c’est vraiment une aubaine pour le gouvernement d’appuyer un programme de subvention à la Rainbow Co-operative. La coopérative paie les salaires des gestionnaires, fournit les bâtiments et se charge de l’entretien pour fournir des logements de qualité aux personnes qui satisfont aux critères de la SHC, ce qui procure des économies considérables comparativement aux logements subventionnés de façon conventionnelle.

Ils ont ensuite visité un appartement accessible où vit une femme âgée. Même si des améliorations ont été apportées au logement, ils ont pu montrer au ministre comment, après 35 ans, beaucoup de cuisines et salles de bains avaient besoin de rénovations. Ils ont présenté leurs plans pour accroître davantage l’accessibilité de ces logements durant les travaux de modernisation.

La dame âgée qui occupe le logement a indiqué au ministre qu’elle avait connu beaucoup d’instabilité sur le marché locatif avant d’emménager à la Rainbow Co-operative et qu’elle se sentait en sécurité dans la coopérative d’habitation, parce que son logement ne sera jamais vendu.

La visite s’est terminée par un arrêt au centre communautaire, où des membres étaient rassemblés pour prendre le café et faire du bricolage. Le ministre Merriman semblait heureux de passer du temps avec les membres et d’écouter leurs récits au sujet de ce que la Rainbow Co-operative représentait pour eux et à quel point ils appréciaient le programme de subventions.

« À notre avis, le ministre a clairement entendu notre message au sujet du programme de subventions », a déclaré Maria Vaisio, gestionnaire immobilière de la coopérative. « Nous sommes persuadés que cela l’aidera dans ses délibérations concernant de futurs programmes à la SHC».

« Après que la Rainbow Co-operative et la FHCC ont rencontré le ministre pour promouvoir l’habitation coopérative, les responsables de la coopérative ont invité le ministre à venir faire une visite », a déclaré le gestionnaire, Services aux coopératives, Région des Prairies, de la FHCC, Blair Hamilton. « La Rainbow Co-operative a eu recours au meilleur type de relations gouvernementales possible : elle a montré sa communauté et raconté ses histoires. La FHCC est très fière de la coopérative pour avoir présenté ses meilleurs atouts au nom de notre mouvement.»

« Félicitations et merci à la Rainbow Co-operative pour cette excellente initiative », a déclaré la gestionnaire, Relations gouvernementales, à la FHCC, Simone Swail. « Nous encourageons les autres coopératives à communiquer avec des élus de cette façon, en particulier les députés dans les provinces où les coopératives ont été transférées (Sask., Man., N.-B., N.-É. et T.-N) pour renforcer le maintien des subventions aux coopératives. »


Ne manquez pas les dernières nouvelles du mouvement coopératif, ainsi que des exemples de réussites et des ressources utiles pour votre coopérative.

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre Bulletin électronique toutes les deux semaines directement dans votre boîte aux lettres!