Logo - CHF Canada

Esi Edugyan, deux fois lauréate du Prix Giller, a grandi dans une coopérative d’habitation

Publié le 18 décembre, 2018

La nouvelle annonçant que la romancière Esi Edugyan avait remporté son deuxième Prix Giller s’est répandue rapidement dans la Sarcee Meadows Housing Co-op à Calgary, en Alberta.

Mme Edugyan et sa famille ont emménagé dans la Sarcee Meadows lorsqu’elle était âgée de 15 ans. Elle se souvient que la coopérative a été une «bouée de sauvetage» pour ses parents et que c’était une communauté accueillante où elle et sa famille se sentaient à l’aise.

Le Prix Giller de la Banque Scotia est un des plus prestigieux prix dans le milieu de la littérature canadienne. En 2011, Mme Edugyan est devenue la première femme de race noire à remporter ce prix pour son deuxième roman, intitulé Half-Blood Blues. Lorsqu’elle a remporté de nouveau le prix cette année pour son roman Washington Black, elle est devenue seulement la troisième auteure à avoir remporté deux Prix Giller.

Kathy Aubichon, membre de la Sarcee Meadows, a interviewé Esi et son frère Kweku, qui vit encore dans la coopérative.

En 1968, le frère d’Esi a émigré du Ghana pour étudier en Californie, où il a rencontré sa future épouse, Nancy. Ils ont ensuite déménagé à Edmonton afin que Kweku puisse terminer sa maîtrise à l’Université de l’Alberta. Kweku se souvient de leur surprise en voyant la neige pour la première fois : il s’est précipité dehors pour remplir un sceau de neige qu’il a ramené à l’intérieur le pour montrer à son épouse Après quelques hivers rigoureux en Alberta, la nouveauté s’est estompée, et il remettait parfois en question sa décision de vivre dans un climat aussi froid.

Toutefois, quand Nancy, Kweku et leurs trois enfants, Kofi, Abena et Esi, ont emménagé dans la Sarcee Meadows en février 1994, ils ont été accueillis à bras ouverts.

Kweku a affirmé que la communauté avait été bonne avec lui dès le premier jour, et cela s’est poursuivi au fil des années. Malheureusement, trois ans après que la famille eut emménagé dans la Sarcee Meadows, Nancy est décédée soudainement d’un infarctus. Toutefois, Kweku vit encore dans la coopérative et il garde de magnifiques souvenirs de ses 24 années en tant que membre.

Beaucoup de membres de la Sarcee Meadows se souviennent chaleureusement d’Esi, et ils se joignent à Kweku pour exprimer leur profonde fierté à l’endroit de ses réalisations. Mme Edugyan a confié à CBC Books que, pour elle, l’aspect le plus important de son succès est que sa visibilité à donné à d’autres le courage de commencer à écrire.

Connaissez-vous un membre remarquable d’une coopérative ou quelqu’un qui a grandi dans une coopérative et qui a accompli de grandes choses? Faites-nous le savoir info@fhcc.coop.


Ne manquez pas les dernières nouvelles du mouvement coopératif, ainsi que des exemples de réussites et des ressources utiles pour votre coopérative.

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre Bulletin électronique toutes les deux semaines directement dans votre boîte aux lettres!