Logo - CHF Canada

Sonia Aguilar Valencia explique pourquoi nous devrions « faire confiance aux milléniaux »

Publié le 12 septembre, 2019

La plus récente membre du Conseil de l’Ontario a mené sa campagne avec le mot clic #BelieveInMillennials (« faites confiance aux milléniaux »).

Nous nous sommes entretenus avec Sonia Aguilar Valencia après son élection au poste de membre extraordinaire du Conseil de l’Ontario de la FHCC lors de notre assemblée annuelle générale en juin 2019.

Qu’est-ce que vous aimiez le plus quand vous étiez enfant et avez grandi dans votre coopérative?

En grandissant dans la La Paz Co-op, j’avais l’impression d’avoir toute une communauté qui s’occupait de moi. Chaque fois que je sortais de chez-moi, je savais que quelqu’un veillait à ce que tous les enfants et les jeunes soient en sécurité. J’ai appris la valeur de travailler ensemble et de contribuer à notre mieux-être, que ce soit en participant à des corvées de nettoyage communautaire, à l’emballage de cadeaux pour célébrer des fêtes ou à des prestations pour célébrer des anniversaires dans la coopérative.

Comment l’obtention d’une bourse d’études pour la diversité de la Co-operative Housing Federation of Toronto a-t-elle influencé votre vie?

La bourse de la CHFT pour la diversité a changé ma vie. Elle m’a permis de réduire ma dette scolaire de moitié. La CHFT est une raison majeure pour laquelle je suis confiante de pouvoir payer mes études secondaires et obtenir mon diplôme de baccalauréat spécialisé de l’Université de Toronto. Je siège au conseil du Fonds de bienfaisance de la CHFT et je me considère chanceuse de pouvoir redonner de toutes les manières possibles à la CHFT et à la Bourse de la diversité.

Vous avez mené votre campagne avec le mot-clic #BelieveInMillennials (« faites confiance aux milléniaux »). Quel serait votre message aux autres milléniaux qui souhaitent promouvoir le logement abordable?

J’espère que ma contribution au Conseil de l’Ontario encouragera les milléniaux à faire leur part et à être actif au sein du secteur du logement.

Nous devons nous renseigner, apprendre de ceux qui ont beaucoup de connaissances à partager et retrousser nos manches. Les milléniaux peuvent faire une différence et ils devraient se donner comme priorité de contribuer. Il ne faut pas grand-chose – devenir membre, siéger à un comité ou au conseil d’administration ou s’impliquer dans sa propre communauté. C’est un bon départ qui ne nécessite pas un engagement excessif.

Quels sont vos espoirs pour l’avenir de l’habitation coopérative?

J’espère que nous réussirons à trouver des façons uniques et créatives de bâtir plus de coopératives d’habitation.

Vous pouvez lire nos autres profils de jeunes dirigeants dans le mouvement de l’habitation coopérative ici. Si vous êtes jeune ou si vous connaissez une jeune personne qui fait une différence dans l’habitation coopérative, communiquez avec info@fhcc.coop si vous voulez faire l’objet de cette chronique.


Ne manquez pas les dernières nouvelles du mouvement coopératif, ainsi que des exemples de réussites et des ressources utiles pour votre coopérative.

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre Bulletin électronique toutes les deux semaines directement dans votre boîte aux lettres!